Haute sensibilité, Haut potentiel…anxiété

Ma. est arrivé fin avril 2021. Il sortait d’un bilan fait quelques mois auparavant auprès d’une neuropsychologue dans le cadre d’un mal-être général : une grande sensibilité, mais surtout un fonctionnement similaire à celui d’un Haut Potentiel, mais avec des résultats troublés par une grande anxiété. Ma. a très tôt montré les signes d’une grande sensibilité au monde qui l’entoure. Au collège il commence à subir des moqueries sur son physique (Ma est un peu « rond », il se protège de l’environnement à sa façon), mais il met rapidement fin à ce harcèlement par un changement physique radical et se met au sport. Quoique très bon élève, il fait de lui-même le choix d’un bac pro (une envie d’être ingénieur mais une peur d’être trop intellectuel, envie de voir du concret, envie de casser les clichés de l’ingénieur aussi). Ma. s’ennuie, perd le sens de ce choix, pendant les cours, il se sent ailleurs. Puis des angoisses apparaissent, de grandes inquiétudes, et même des crises qui le font souffrir. Sa maman tombe alors sur ma page FB et mon site. Ma est ok pour essayer.

Avec lui, nous avons travaillé sur un programme contre l’anxiété, puis sur la confiance en soi, l’estime de soi. Un travail a été fait pour intégrer l’enseignement général et technologique autour des stratégies d’apprentissages.

Fin mai dernier, le changement d’orientation est demandé…passer d’un bap Pro à une 1ere STI2D, les places sont chères…nous travaillons sur son dossier, ses entretiens.

Ma. est désormais à sa place, heureux de son choix, avec des projets au sein de son nouveau lycée (le lycée souhaité, avec les options souhaitées! elle est belle la vie!). Ma; a réactivé son potentiel, il comprend désormais pleinement son fonctionnement, il y a encore de petites choses car retrouver confiance en soi, ça se construit, et la propension à la perfection se régule, mais le ciel est dégagé!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.