🧡🧡🧡🧡🧡🧡 📣📣
L’enfant qui présente un Trouble de l’Attention (TDAH) est avant tout un enfant…parmi les autres. Le trouble de l’attention est lié à un diagnostique, donc médical mais surtout clinique (pédiatre spécialisé, pédopychiatre, parfois médecin, etc…)
Bien que ces profils présentent des difficultés au niveau scolaire et social, un Trouble de l’attention bien appréhendé et parfois traité médicalement si besoin, donnent des personnalités attachantes, curieuses, vives, réactives face au danger, dynamiques, avec un sens de l’humour pointu, ouvertes…certaines sont mêmes brillantes!
Oh le tableau paraît idyllique…pas si terrible alors?
Attendez…
opposition, qui passe pour de la provocation, impulsivité, anxiété ++, troubles du sommeil, parfois dépressions, des difficultés d’apprentissages…que ce soit au travail ou dans le milieu scolaire, des adaptations, des aménagements sont à envisager pour diminuer l’aspect envahissant et handicapant (et oui, le TDAH est reconnu par la MDPH!!!). Ces aménagements, cette réponse aux besoins psychiques, intellectuels, physique, permet de diminuer les symptômes (agitation, impulsivité, déficit d’attention, organisation et gestion du temps). SI les besoins sont considérés, le trouble reconnu, cela permet à la personne de trouver une belle estime de soi, souvent déconstruite.
J’accompagne ces profils atypiques notamment sur :
– la régulation et la compréhension des émotions
– l’anxiété
– la gestion des colères
– les comportements d’opposition (programme pour les parents d’enfants oppositionnels et tyranniques)
– développement des compétences sociales
– je propose également un programme complet autour des apprentissages scolaires ( remédiation, mémoire, devoirs, retrouver le plaisir d’apprendre par des stratégies adaptées, attention, fonctions exécutives), travail avec les équipes enseignantes.
Mon accompagnement se fait par le jeu, l’écoute, l’implication. Je tente autant que possible de créer un véritable partenariat avec les enseignants, les professionnels engagés, les parents

#43 – Extrait de mon programme Zen contre l’anxiété pour ados et enfants

La peur est une émotion utile. L’enfant, l’adolescent, puis l’adulte apprennent cette émotion et apprennent des stratégies adaptées pour faire face à l’environnement. La peur fait partie de la vie. Pourtant, elle est parfois intense, omniprésente, « empêchante ». Elle empêche alors de vivre le quotidien…et devient ANXIÉTÉ.

« Dans notre cerveau, nous avons 2 types de pensées : les pensées catastrophes, celles qui aggravent les peurs ou qui les amènent. Ce sont celles que tu avais notées dans le cercles vicieux. Il existe également des pensées positives, aidantes. Tu vas continuer ton programme d’exposition à tes peurs en essayant d’écouter les pensées aidantes, pendant ou après. Si tu n’écoutes que les pensées catastrophes, tu vas t’angoisser tout le temps. Écoute tes pensées positives. » (extrait de la séance 6).

Je propose un programme de 12 séances pour accompagner les enfants et les adolescents.

Je reçois en séances des jeunes et des enfants, comme M, âgé de 17 ans, un garçon très intelligent, d’une grande sensibilité, qui planifie sa vie de façon très rigide, comme pour contrer ses angoisses. Il est arrivé il y a quelques temps avec une peur de la mort, une peur des évaluations, une peur de son avenir, et une incapacité à prendre des décisions, faire des choix. Il passait du temps à ruminer ses pensées, sans avancer, sans décider avec cette impression de subir ces angoisses. Depuis 6 séances, M a appris à comprendre ses peurs, avec des outils pour les diminuer, les maîtriser, les accepter. Maintenant, M va mieux, comme il a dit hier « je vais très très bien! ». Il est moins inquiet, il prend confiance en lui, prend seul des décisions, fait des choix : mal dans son orientation, il décide de changer pour une voie qu’il n’avait pas osé prendre à la sortie de la 3eme, et le voilà accepté dans un premier lycée! mais le chemin n’est pas terminé, il nous reste encore 6 séances pour construire des bases solides.

 

Pour plus de renseignements, contactez-moi par téléphone : 06.33.21.99.80 ou  par mail : contact@marina-ardouin.fr ou via le formulaire de contact de la page d’accueil de ce site.

(Ce programme qui comprend environ 12 séances peut aussi se faire à distance. )

Vos enfants ont des difficultés d’apprentissage?
Les cours à distance sont compliqués
Le bulletin tout juste arrivé ne reflète pas les efforts de votre enfant?
Les enseignants soulignent un manque de concentration, des problèmes de mémorisation, un comportement inadapté?
Mes accompagnements continuent et peuvent être assurées en téléconsultation ou au cabinet.
Pour acquérir des bases sur lesquelles repartir en septembre prochain,
c’est maintenant que nous pouvons construire un plan d’accompagnement.

Le programme Brakeley (que je propose en individuel ou en groupe) est un accompagnement qui vise les comportements opposition/provocation, avec une application particulière pour le TDAH (Trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité), et le trouble d’opposition. C’est un programme développé par le professeur du même nom, qui est la référence mondiale en matière de TDAH. Ce programme a déjà changé la vie de milliers de famille, qui est prouvé scientifiquement.

Cette vidéo explique que les données scientifiques sont aujourd’hui solides, avec un retour de 30 années aux USA sur l’application de ce programme.


Les 1ers bénéficiaire sont les parents d’enfants opposants/provocants avec une diminution des symptômes de dépression, de stress, d’anxiété chez ses parents, plus encore chez les mères.

Lorsqu’il est suivi en groupe, le programme offre un sentiment de renforcement des compétences parentales et éducatives.

Pour tout renseignement, je vous invite à me contacter, je suis en effet formée et certifiée Programme Barkeley.

Une intervention du Docteur Alexanian, psychiatre, à propos du programme Barkley :

Les fonctions exécutives: 6 compétences clés
 
Les fonctions dites exécutives se développent chez l’enfant jusqu’à l’âge adulte. Elles nous permettent de planifier les différentes étapes de la réalisation d’un projet, de considérer les stratégies les plus pertinentes pour le mener au bout, trouver des possibilités et ajuster si nous commettons une erreur. Les fonctions exécutives permettent aussi le contrôle de soi.
 
Elles sont au nombre de 6 :
 
– l’activation (se préparer à agir en fonction d’un but, se mettre en action au moment voulu et poursuivre la tâche au bout)
 
– l’inhibition de l’impulsivité
 
– la flexibilité (permet de résoudre les problèmes de façon originale, d’envisager plusieurs solutions, aborder différemment l’information)
 
– la planification (et donc l’organisation!)
 
– la mémoire de travail (elle joue un rôle central dans les apprentissages scolaires, notamment dans la compréhension de la lecture,la production écrite, la calcul mental et le raisonnement mathématique), elle est fragile et facilement perturbée.
 
– la régulation des émotions ( qui permet de mener une vie équilibrée, d’atteindre les buts fixés, son rôle dans la réussite scolaire – et professionnelle – et étudiée par les chercheurs en neurosciences)

Je suis ravie de vous faire part de ma certification en guidance parentale (parental training).

Ce Programme d’Entraînement aux Habiletés Parentales est un programme de choix dans le contexte des troubles du comportement associés au TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) tel que le TOP (Trouble de l’Opposition avec Provocation).

Le « programme d’entraînement aux habiletés parentales » élaborée par le Docteur Russel Barkley aide les personnes évoluant autour de l’enfant hyperactif, concerné par le TDAH, à adopter une réaction plus adaptée face à des comportements opposants et provocants. Cette formation s’adresse aux parents d’enfants présentant des troubles du comportement. Difficultés attentionnelles, agitation fréquente, opposition régulière rendent la vie de famille difficile pour lui comme pour les autres membres de l’entourage.
Basé sur le RENFORCEMENT POSITIF, ce programme va permettre de diminuer l’intensité des comportements inadaptés avec pour objectif premier d’atténuer et maîtriser l’impact de ce trouble tant sur l’enfant concerné que sur ses parents, ou les proches concernés, ainsi instaurer une relation enfant/parent plus harmonieuse.

N’agit pas sur les symptômes cognitifs mais bien sur le bien être parental et les comportements perturbateurs

Cette guidance parentale propose dans un premier temps de COMPRENDRE, par l’apport d’éléments théoriques, et ensuite, d’AGIR, par la mise en place de stratégies, l’utilisation d’OUTILS CONCRETS de gestion comportementale.
Ce programme c
omprend un entretien préalable, 8 séances d’1h/1h30 et la séance de réajustement (6 mois après)

https://lnkd.in/gqsBbmz

https://e360.yale.edu/features/ecopsychology-how-immersion-in-nature-benefits-your-health?fbclid=IwAR1XCAdeRqGkklFT3qQON7mlqca_0wo0qThdbpixOUtwwEL7gaEx3OUgHh8


« Dans une étude portant sur 20 000 personnes, une équipe dirigée par Mathew White du Centre européen pour l’environnement et la santé humaine de l’Université d’Exeter, a constaté que les personnes qui passaient deux heures par semaine dans des espaces verts – parcs locaux ou autres environnements naturels, soit tous à la fois ou espacées sur plusieurs visites – étaient beaucoup plus susceptibles de déclarer une bonne santé et un bien-être psychologique que ceux qui ne le font pas. »
« Ces études ont montré que le temps passé dans la nature – tant que les gens se sentent en sécurité – est un antidote contre le stress: il peut abaisser la tension artérielle et les niveaux d’hormones de stress, réduire l’excitation du système nerveux, améliorer la fonction du système immunitaire, augmenter l’estime de soi, réduire l’anxiété, et améliorer l’humeur. Le trouble déficitaire de l’attention et l’agression diminuent dans les environnements naturels, ce qui contribue également à accélérer le taux de guérison.