le vendredi 29 avril à Saint Philbert de Grand Lieu (44).

[ÉVÉNEMENT]
Vous pouvez dès aujourd’hui réserver votre place pour la causerie du vendredi 29 avril que j’animerais aux côtés de parents bénévoles. (Attention,  places limitées !)
« HPI, TDAH, DYS…parents d’enfants atypiques, comment gérer ? Venez discuter et échanger sans préjugés sur le quotidien et sur la scolarité. Cette rencontre vise à permettre aux parents de jeunes aux profils HPI, TDAH, DYS d’échanger, partager et discuter autour du quotidien, de la scolarité. »

 

 

A. est arrivé en accompagnement avec un portrait assez franc de TDAH. J’invite la famille à se rendre chez une pédiatre spécialisée TDAH qui confirme mes suspicions. Elle préconise de poursuivre la remédiation cognitive à mes côtés, permettant ainsi de se passer de médication. Je transmets alors mes préconisations pour la scolarité d’A., avec la perspective de mettre en place un plan adapté. A ce jour, toujours en attente du médecin scolaire (débordé!). A tient bon…mais ce PAP le soulagerait tellement!

Le TDAH fait parti des troubles du neuro-développement. Contrairement à ce que l’on peut parfois lire, le TDAH n’est pas une mode, il a été découvert par H. Hoffmann en Allemagne en 1845 et fait depuis l’objet de nombreuses études et recherches scientifiques qui ont permis de déterminer que c’est un trouble neuro-développemental, et pas juste des personnes « tête en l’air », « étourdies », ou « mal éduquées »

 

 

 

 

FACTEURS PHYSIQUES :

  • Sensoriels (auditifs, visuels…)
  • Problème de santé
  • Sommeil
  • Douleur
  • Faim

Stratégies :

  • Dormir suffisamment et à heures régulières
  • Manger de façon équilibrée et suffisamment, éviter l’alcool et les stimulants
  • Diviser, répartir le temps d’étude, faire des pauses

 

CARACTERISTIQUES DE LA TACHE :

  • Motivation
  • Comprendre ce que je fais
  • Monotonie / rythme

Stratégies :

  • Faire les tâches les plus difficile en premier
  • Varier les activités
  • Donner du sens (bénéfices de la tâche)
  • Faire du lien avec ma vie quotidienne

 

STRESS ET PREOCCUPATIONS

  • Situation qui m’occupe l’esprit (amoureuse, financière, familiale…), mes pensées sont dirigées vers ces préoccupations

Stratégies :

  • Être assez volontaire pour mettre ces préoccupations de côté, il faut le faire volontairement
  • Noter, écrire ces préoccupations pour les sortir de mes pensées
  • Lâcher-prise (laisser passer les pensées, plaine conscience ?)
  • Déterminer un moment où je vais m’occuper de ces préoccupations
  • Rester focus sur ma tâche

 

FACTEURS EXTERNES

  • Environnement de la classe, scolaire
  • Environnement de la maison

 

Stratégies :

  • Créer une organisation personnelle de mon travail
  • Déterminer les distracteurs (bruits, notifications de téléphone, interruptions…)
  • Aménager un lieu de travail réservé, aéré, lumineux, tranquille, éclairé.

 

Une technique : POMODORO (travail sur une tâche 25 Minutes, puis 5 minutes de pause, pour 4 plages de travail, prendre 15 minutes de pause.)

 

Conclusion :

Bien se connaître est essentiel et permet d’ identifier les facteurs perturbateurs de l’attention et d’y apporter une solution adaptée. En accompagnement psychopédagogique, j’engage les élèves à engager une réflexion autour de l’attention. Ensuite, je leur transmet des stratégies supplémentaires, toujours en prenant le temps d’évaluer avec eux si elles sont efficaces ou non. Je les sensibilise à l’importance de l’organisation, de la gestion du temps et à la nécessité de faire de courtes pauses régulières.

🧡🧡🧡🧡🧡🧡 📣📣
L’enfant qui présente un Trouble de l’Attention (TDAH) est avant tout un enfant…parmi les autres. Le trouble de l’attention est lié à un diagnostique, donc médical mais surtout clinique (pédiatre spécialisé, pédopychiatre, parfois médecin, etc…)
Bien que ces profils présentent des difficultés au niveau scolaire et social, un Trouble de l’attention bien appréhendé et parfois traité médicalement si besoin, donnent des personnalités attachantes, curieuses, vives, réactives face au danger, dynamiques, avec un sens de l’humour pointu, ouvertes…certaines sont mêmes brillantes!
Oh le tableau paraît idyllique…pas si terrible alors?
Attendez…
opposition, qui passe pour de la provocation, impulsivité, anxiété ++, troubles du sommeil, parfois dépressions, des difficultés d’apprentissages…que ce soit au travail ou dans le milieu scolaire, des adaptations, des aménagements sont à envisager pour diminuer l’aspect envahissant et handicapant (et oui, le TDAH est reconnu par la MDPH!!!). Ces aménagements, cette réponse aux besoins psychiques, intellectuels, physique, permet de diminuer les symptômes (agitation, impulsivité, déficit d’attention, organisation et gestion du temps). SI les besoins sont considérés, le trouble reconnu, cela permet à la personne de trouver une belle estime de soi, souvent déconstruite.
J’accompagne ces profils atypiques notamment sur :
– la régulation et la compréhension des émotions
– l’anxiété
– la gestion des colères
– les comportements d’opposition (programme pour les parents d’enfants oppositionnels et tyranniques)
– développement des compétences sociales
– je propose également un programme complet autour des apprentissages scolaires ( remédiation, mémoire, devoirs, retrouver le plaisir d’apprendre par des stratégies adaptées, attention, fonctions exécutives), travail avec les équipes enseignantes.
Mon accompagnement se fait par le jeu, l’écoute, l’implication. Je tente autant que possible de créer un véritable partenariat avec les enseignants, les professionnels engagés, les parents