« Personne ne se rend compte que certaines personnes dépensent une énergie énorme simplement pour être normales ». Albert Camus 

Je reçois en 1ere entretien une jeune collégienne de 13 ans, en refus scolaire anxieux depuis septembre 2021. Identifiée tout récemment HPI (Haut Potentiel Intellectuel). Nous l’appellerons L. J’échange avec les parents, puis avec L. L ne comprend pas le monde qui l’entoure, elle ressent ce décalage et a développé des angoisses qu’elle souhaite ne plus subir. Les parents me décrivent ses maladresses verbales qui la mettent dans des situations compliquées avec les autres, et qui la font souffrir. L est épuisée, toute cette énergie!

Avec L., nous allons partir à la découverte de son fonctionnement, mieux se connaitre, pour ensuite mieux comprendre celui des autres. Découvrir ses forces, exprimer ses difficultés. L. n’a reçu de son HPI qu’une image négative, soit dévalorisée par ses enseignants, soit mise de côté car embarrassante…

L’objectif est de retrouver une vie d’élève sereine, reprendre contact avec la scolarité, travailler sur l’environnement.


Pour cela, je vais aider L à bien se découvrir et se connaître, apprendre à avoir confiance en elle, on parlera régulation émotionnelle, être à l’aise avec les autres, se constituer une trousse à outils pour gérer son stress, développer des pensées positives et enfin, préparer son chemin…


Exploration du HPI, identité, apprentissage social et émotionnel, …voilà le programme pour L.

Je la remercie sincèrement de sa confiance, car comme souvent, ses enfants voient de nombreux professionnels et accorder sa confiance n’est plus chose facile. Ils deviennent très méfiants et sont très critiques ! Les apprivoiser, tisser le lien, le rendre solide est un travail de chaque minute lors de nos séances !

Témoignage #4

Ar. alors scolarisé en Seconde dans un établissement réputé de la région nantaise (une « usine à bac? ») est arrivé démotivé 😞. Ar. allait au lycée pour voir ses copains, faire acte de présence…mais sans motivation. Il ne mettait plus de sens dans sa scolarité.
Avec de grandes capacités cognitives 🧠, un profil singulier, une mémoire ultra efficace💪, il n’arrivait pourtant plus à apprendre et les notes n’étaient plus au rendez-vous. Normal, à apprendre sans que cela fasse sens, la restitution ne peut pas se faire correctement et c’est alors le fameux trou noir devant la copie.
Lors des séances, Ar, n’est pas très bavard…puis, au fur et à mesure, l’échange se construit,la confiance s’installe.
Ar n’était pas dans le bon environnement scolaire. Il a fallu travailler autour de son projet, retrouver des envies. Reprendre confiance.
Ensuite, nous avons travaillé les stratégies de travail, trouver une méthode et une stratégie d’apprentissage efficace 📚, s’organiser, être capable de revenir en classe quand l’esprit « part dans la lune »…🦋🌛
Et puis un jour, Ar m’annonce qu’il change de lycée et s’inscrit dans un lycée orienté nature…et depuis, je crois savoir qu’il s’épanouit et grandit comme une plante bien nourrie, au bon endroit! Ar m’a dit en fin d’accompagnement « je prends conscience », auparavant, il subissait sa scolarité.
Bravo Ar, tu es sorti de ta zone de confort !
Nous avons donc suivi plusieurs étapes dans son accompagnement :
1 – mettre du sens dans la scolarité, construire la motivation
2 – développer des méthodes d’apprentissages efficaces
3 – travailler autour des habiletés sociales

 

Haute sensibilité, Haut potentiel…anxiété

Ma. est arrivé fin avril 2021. Il sortait d’un bilan fait quelques mois auparavant auprès d’une neuropsychologue dans le cadre d’un mal-être général : une grande sensibilité, mais surtout un fonctionnement similaire à celui d’un Haut Potentiel, mais avec des résultats troublés par une grande anxiété. Ma. a très tôt montré les signes d’une grande sensibilité au monde qui l’entoure. Au collège il commence à subir des moqueries sur son physique (Ma est un peu « rond », il se protège de l’environnement à sa façon), mais il met rapidement fin à ce harcèlement par un changement physique radical et se met au sport. Quoique très bon élève, il fait de lui-même le choix d’un bac pro (une envie d’être ingénieur mais une peur d’être trop intellectuel, envie de voir du concret, envie de casser les clichés de l’ingénieur aussi). Ma. s’ennuie, perd le sens de ce choix, pendant les cours, il se sent ailleurs. Puis des angoisses apparaissent, de grandes inquiétudes, et même des crises qui le font souffrir. Sa maman tombe alors sur ma page FB et mon site. Ma est ok pour essayer.

Avec lui, nous avons travaillé sur un programme contre l’anxiété, puis sur la confiance en soi, l’estime de soi. Un travail a été fait pour intégrer l’enseignement général et technologique autour des stratégies d’apprentissages.

Fin mai dernier, le changement d’orientation est demandé…passer d’un bap Pro à une 1ere STI2D, les places sont chères…nous travaillons sur son dossier, ses entretiens.

Ma. est désormais à sa place, heureux de son choix, avec des projets au sein de son nouveau lycée (le lycée souhaité, avec les options souhaitées! elle est belle la vie!). Ma; a réactivé son potentiel, il comprend désormais pleinement son fonctionnement, il y a encore de petites choses car retrouver confiance en soi, ça se construit, et la propension à la perfection se régule, mais le ciel est dégagé!